Conférenciers invités – Congrès national libéral de 2021 | Parti libéral du Canada

Conférenciers invités

Mark Carney

Mark Carney

Mark Carney est l’actuel envoyé spécial de l’ONU pour le financement de l’action climatique et le conseiller financier auprès du premier ministre britannique en prévision de la COP 26. Dans le cadre de ces fonctions, il mène des initiatives visant à amener le secteur financier mondial à effectuer sa transition vers la carboneutralité. M. Carney a été le gouverneur de la Banque d’Angleterre de 2013 à 2020 après avoir été le gouverneur de la Banque du Canada de 2008 à 2013. Pendant cette période, il a assumé un certain nombre d’autres fonctions, notamment au niveau de la direction des réformes financières mondiales post-crise, alors qu’il était président du Conseil de stabilité financière du G20 de 2011 à 2018. Avant de se consacrer à la fonction publique canadienne, M. Carney a fait carrière pendant treize ans chez Goldman Sachs à Londres, à New York, à Tokyo et à Toronto. Né à Fort Smith, dans les Territoires du Nord-Ouest, il a grandi à Edmonton avant d’obtenir son diplôme de premier cycle de Harvard et son doctorat d’Oxford. Son premier ouvrage, intitulé « Value(s): Building a Better World for All », a été publié au printemps de cette année.

Ben Rhodes

Ben Rhodes

Ben Rhodes est un écrivain, un commentateur politique et un analyste de sécurité nationale. Il est actuellement un collaborateur de NBC News et de MSNBC, un coanimateur de Pod Save the World, l’un des conseillers principaux de l’ancien président Barack Obama, président du groupe National Security Action et l’auteur du nouvel ouvrage qui paraîtra en juin 2021 : « After the Fall: Being American in the World We Made ». De 2009 à 2017, Ben a été le conseiller adjoint à la sécurité nationale du président Obama. À ce titre, il a participé à toutes les décisions clés du président Obama et a supervisé les communications sur la sécurité nationale du président, la rédaction de ses discours et sa diplomatie ouverte. Il est l’auteur du best-seller du New York Times « The World As It Is: A Memoir of the Obama White House ». Ses ouvrages ont été publiés notamment dans The Atlantic, The Washington Post, The New York Times et Foreign Affairs.

Laure Waridel

Laure Waridel

Laure Waridel est écosociologue (PhD) et professeure associée à l’Institut des sciences de l’environnement de l’UQAM. Cofondatrice d’Équiterre, coauteure du Pacte pour la transition et coinstigatrice du mouvement Mères au front, elle a écrit plusieurs livres dont « Acheter, c’est voter », et tout récemment « La transition, c’est maintenant ». Elle s’est aussi fait connaître comme chroniqueuse à la radio de Radio-Canada ainsi qu’au Journal de Montréal et de Québec. Depuis des années, Laure Waridel cumule les distinctions, dont l’Ordre du Canada, l’Ordre du Québec et le titre de Chevalier de l’ordre de la Pléiade de la Francophonie. Mais pour elle, ses deux plus grandes réalisations sont ses enfants : Colin et Alphée.

Caitlin Mitchell

Caitlin Mitchell

Caitlin Mitchell est l’une des associées de NEWCO Strategies. Elle a travaillé pendant plus d’une décennie dans les domaines des stratégies numériques, de la gestion et de la politique en aidant des organisations et des campagnes nationales à fonder des mouvements de la base dans le but de faire avancer des causes progressistes et de défendre les travailleurs.

Plus récemment, Caitlin a été la principale conseillère numérique de la campagne présidentielle de Joe Biden et de Kamala Harris. Dans le cadre de ces fonctions, elle a contribué à repenser les stratégies d’organisation, de financement et de communication de la base pour leur campagne grâce à des programmes numériques permettant de s’adapter à la pandémie de COVID-19 et de rencontrer des électeurs là où ils se trouvent.

Joe Biden et Kamala Harris ont gagné l’élection de 2020 avec plus de 81 millions de votes, soit plus que tout autre candidat dans l’histoire. Ils ont aussi obtenu la marge de vote populaire la plus confortable depuis l’élection de Franklin D. Roosevelt. Caitlin a appuyé l’équipe à l’origine de cette victoire en pilotant des activités de financement de la base qui ont battu des records en montants recueillis, avec plus de 800 millions de recettes pour la campagne, découlant principalement des activités en ligne, mais aussi dans le domaine des communications avec les électeurs, avec près de 700 millions de tentatives au cours des quatre mois qui ont précédé le jour du scrutin. Caitlin a également contribué à remanier la stratégie de communication numérique de la campagne en élaborant entre autres le premier programme en son genre visant à contrer la désinformation et en mettant sur pied la toute première équipe de partenariats numériques, ce qui a permis à Joe Biden de battre Donald Trump au niveau de la mobilisation en ligne durant les deux derniers mois de la campagne.

Pendant les primaires de 2020, Caitlin était l’agente en chef de la mobilisation pour la campagne de la sénatrice Elizabeth Warren, dirigeant 160 membres dans les équipes numérique, technologique et des achats médias, et contribuant à bâtir un mouvement fort de plus d’un million de sympathisants de la base. À ce poste, elle a supervisé l’intégralité des efforts de financement de la campagne axés sur les petits dons, recueillant plus de 113 millions de dollars. Elle a également dirigé le travail d’achats médias de la campagne, qui allait des annonces télévisées et radiophoniques aux publicités numériques et aux publipostages, le tout produit et placé par son équipe interne.

In the 2018 midterms, Caitlin served as Chief Mobilization Officer at the DNC, overseeing the organization’s digital and direct marketing work. In this role, she transformed the former digital team from 10 to 45 staffers, led the DNC to raise over $100 million for the party and Democratic candidates, and oversaw the “I Will Vote” program, which reached more than 60 million Americans about the importance of voting in the midterms entirely through organic channels.

Durant les élections de mi-mandat de 2018, Caitlin était l’agente en chef de la mobilisation au Democratic National Committee (DNC) où elle a supervisé les activités numériques et de marketing direct de l’organisation. À ce poste, elle a transformé l’équipe numérique existante, la faisant passer de 10 à 45 employés. Elle a aussi dirigé le DNC pour recueillir plus de 100 millions de dollars pour le parti et pour des candidats démocrates, et elle a supervisé le programme « I Will Vote », qui a permis de joindre plus de 60 millions d’Américains afin de leur faire prendre conscience de l’importance de voter lors des élections de mi-mandat, le tout en s’appuyant uniquement sur les canaux organiques.

Durant le cycle électoral de 2016 et lors de la première année de présidence de Donald Trump, Caitlin était la vice-présidente des activités numériques à EMILY’s List, période pendant laquelle elle a amené l’organisme à connaître une croissance et des résultats de financement sans précédent, contribuant au lancement de Run to Win, une campagne nationale qui a amené plus de 40 000 femmes à se présenter aux élections dans la foulée de la victoire de Donald Trump.

Caitlin a commencé sa carrière en politique à Chicago, travaillant tour à tour pour AKPD Message and Media, Organizing for Action (OFA) et la campagne présidentielle de 2012 de Barack Obama.

Née à Akron, en Ohio, Caitlin a commencé à s’intéresser à la politique à un jeune âge. Certains de ses premiers souvenirs sont le porte-à-porte qu’elle faisait dans son quartier pour soutenir les collectes de fonds de l’école publique locale en tirant son jeune frère dans une charrette Radio Flyer. Forte de ces expériences, elle a découvert le pouvoir de s’exprimer pour défendre ses idéaux et les avantages tangibles que les politiques progressistes apportent aux communautés, tout en comprenant que tout est possible avec l’appui d’un mouvement de la base formé de personnes aux vues semblables.

Encore aujourd’hui, la base de son travail repose sur ces croyances.

Le New York Times, CNN, Time, Fast Company, le Washington Post, Politico, pour ne citer qu’eux, ont souligné le travail de Caitlin.

Caitlin vit à Washington, D.C. avec son époux et ses deux chats.

Mũthoni Wambu Kraal

Mũthoni Wambu Kraal

Mũthoni Wambu Kraal est une stratège politique, une spécialiste en constitution d’équipe, ainsi qu’une organisatrice et formatrice chevronnée. À titre de conseillère et de formatrice de haut niveau, elle a accompagné des leaders politiques novices et aguerris, ainsi que divers partis politiques, tant aux États-Unis que dans d’autres pays. Elle est réputée pour sa diplomatie, mais aussi pour son franc-parler en politique, de même que pour sa vaste expérience dans les campagnes et dans le recrutement de talents, pour sa capacité à former des coalitions solides et pour sa gestion de diverses opérations.

Tout récemment, Mũthoni est devenue la directrice nationale des politiques et de l’organisation au DNC. À ce titre, elle gère la stratégie d’organisation électorale ainsi que des investissements majeurs du comité du parti, et elle a agi en tant que personne de confiance et messagère. Mũthoni travaille dans le domaine des politiques progressistes depuis plus de deux décennies et elle a joué un rôle déterminant dans des campagnes historiques, notamment en aidant les démocrates à accéder à la Maison-Blanche en 2020 et à remporter des courses décisives partout au pays par le biais d’une coalition rassemblant un nombre record d’électeurs.

Auparavant, elle a consacré près de dix ans de sa carrière à EMILY’s List, le plus important comité d’action politique du pays dont le but est de former des leaders féminines pour occuper des postes, qu’il s’agisse de membres de conseils scolaires ou de gouverneures. Pendant qu’elle était vice-présidente des activités nationales de formation et de sensibilisation, elle a contribué au lancement de la plus importante campagne de recrutement et de formation de candidates du comité, à laquelle 40 000 femmes se sont ralliées.

Elle a fait ses armes au DCCC (Democratic Congressional Campaign Committee), lors de campagnes s’étendant sur deux cycles électoraux pendant lesquelles elle a recueilli des fonds pour les candidats et les membres du Congrès sortants dans le cadre de courses difficiles. C’est là qu’elle s’est rendu compte que certains des groupes les plus sous-représentés au Congrès, c’est-à-dire les femmes et les personnes de couleur, n’arrivaient pas à suivre le rythme des budgets de campagne en constante augmentation.

Cela a amené Mũthoni à cofonder et à diriger un organisme de financement appartenant à des femmes qui a servi des clients à tous les paliers de la fonction politique, et notamment lors de la course à l’investiture sénatoriale américaine gagnée par Barack Obama. Elle a travaillé pour le mouvement syndicaliste à l’AFL-CIO et occupé des postes de haut niveau auprès de Joe Biden, qui était alors sénateur, et de la défunte sénatrice américaine de Caroline du Nord, Kay Hagan.

Mũthoni a grandi à New York. Elle est titulaire d’un baccalauréat en journalisme de l’Université Howard. Elle est membre de Delta Sigma Theta Sorority, Incorporated, membre à vie de l’American Council of Young Political Leaders et membre active de Global Progress, un réseau politique progressiste international. Elle réside à Washington, D.C. avec son époux, John Peter, et son jeune fils, Mirii.

Amanda Coulombe

Amanda Coulombe

Amanda Coulombe est la directrice générale de l’organisation à NGP VAN. Avant d’occuper ce poste, elle a travaillé pendant cinq ans au sein du Service des produits de ce même fournisseur, où elle aidait des clients nationaux et internationaux à améliorer et à mettre au point de nouvelles fonctionnalités aidant les campagnes et les organisations à maximiser les outils d’organisation de NGP VAN afin de mener des programmes terrain efficaces. Amanda croit fermement au mariage des nouvelles technologies avec des pratiques exemplaires traditionnelles en matière d’organisation afin de mener des campagnes terrain populaires et efficaces. Elle a aussi participé pendant plus d’une décennie à des opérations terrain et à des activités de sortie de vote dans le cadre de campagnes locales et nationales ainsi qu’au niveau des États. Plus récemment, elle a été la directrice de la sortie de vote lors des campagnes des sénateurs Elizabeth Warren et Ed Markey dans l’État du Massachusetts, où elle réside.

Ken Dryden

Ken Dryden

Ken Dryden était gardien de but des Canadiens de Montréal dans les années 1970, période pendant laquelle l’équipe a gagné six fois la Coupe Stanley. Membre du Temple de la renommée du hockey, il est ensuite devenu député et ministre et il a écrit plusieurs ouvrages.